Cet homme filme en vision nocturne les maisons qu’il construit pour les chats errants

Il y a quelques années, Maria Cassano a remarqué une chatte errante qui traversait le jardin de son père, Steve, à Long Island (États-Unis) avec un chaton qui la suivait.

Elle craignait que sans nourriture adéquate, la chatte, qu’elle surnommait « Mama », ne soit pas assez fort pour produire du lait pour son bébé. Son père était réticent à nourrir les chats errants du voisinage, mais Maria l’a convaincu de faire une exception.

MARIA CASSANO

Une voisine a très vite adopté le petit chaton de Mama, mais les Cassano ont continué à offrir des repas aux chats sauvages de leur quartier. Mama était particulièrement reconnaissante pour la nourriture, mais plus elle venait, plus ils craignaient pour elle par temps froid.

Steve a donc décidé de lui construire une confortable maison pour chats.

« Mon père est très habile et bien qu’il ne soit pas fan des animaux de compagnie, c’est un homme très empathique et il adore donner un coup de main », explique Maria.

« Alors quand sa petite amie et moi avons commencé à nous inquiéter de la survie des chats par temps froid, mon père a commandé les pièces d’une maison chauffée pour chats, l’a recouverte de matériaux imperméables, lui a construit une base et l’a mise dans le jardin. »

MARIA CASSANO

Mama a bientôt eu un deuxième chaton et le père de Maria a décidé d’installer une caméra dans la maison des chats pour s’assurer qu’ils rentrent bien à la maison chaque soir.

MARIA CASSANO

Mais ils n’avaient pas prévu qu’ils prendraient autant de photos des petits vagabonds qui passaient par là.

MARIA CASSANO

Maria a finalement réussi à capturer Mama et son chaton et à les amener dans un refuge local pour les faire stériliser et vacciner.

« C’était l’automne et le refuge a dit que Mama pourrait s’en sortir, mais que le chaton était probablement trop jeune pour survivre à l’hiver s’il était laissé dehors », raconte Maria. « Cependant, il a bien pris le fait d’être soigné par des humains. »

MARIA CASSANO

Finalement, Maria a adopté le petit chat. Mais Mama n’est pas restée seule longtemps, surtout avec toutes les commodités que le jardin des Cassano offrait.

Aujourd’hui, Mama traîne dans la cour avec deux chats noirs, Inky et Finky.

MARIA CASSANO

Maria n’a aucun espoir de domestiquer la petite famille sauvage, mais elle est heureuse de leur donner un endroit confortable où se reposer.

« Ils ne veulent pas entrer à l’intérieur ou nous laisser les toucher, mais ils nous reconnaissent, font la sieste sur le perron ou les chaises de jardin, coexistent avec nous dans le jardin et viennent parfois à la fenêtre quand il est temps de manger », explique Maria.

MARIA CASSANO

« Au fil des ans, nous avons eu quelques maisons supplémentaires et un « igloo à chats », afin que tous nos résidents puissent se réchauffer », raconte Maria. « Je les appelle en plaisantant ‘ les copropriétés à chats de Steve.’ »

Maintenant, chaque chat errant a son propre refuge et ils ne pourraient pas être plus heureux.

Source : The Dodo

[an error occurred while processing this directive]