Cette chatte errante très malade et craintive n’aurait jamais imaginé vivre avec une famille aimante

Voici Panda lorsqu’elle a été adoptée par une famille pleine d’amour. Sa langue tombait à cause de la maladie, ses dents pourrissaient et elle avait des ulcères et des plaies sur les gencives, les lèvres et la langue.

Victime de malnutrition, elle avait également le ténia, la teigne et des puces. Elle ne semblait pas avoir eu de contact avec les humains avant que cette famille, qui avait déjà sauvé 3 chats, prenne soin d’elle.

Dès le début, ils lui ont donné un bain afin de voir si elle avait des plaies qu’on ne pouvait déceler à cause de l’état déplorable de la pauvre petite chatte.

Ses sauveurs ont ensuite dû faire une heure de route en voiture vers 22h pour l’emmener dans la clinique vétérinaire la plus proche. Ils ont ensuite attendu une heure de plus aux urgences pour apprendre que ce qu’ils pensaient être un chaton était en fait une chatte adulte d’environ 1 an et demi, mais qui pesait à peine 1,2 kg.

À la clinique, ils ont été rassurés de savoir qu’en dépit de son état, ils pouvaient la ramener à la maison afin de s’occuper d’elle.

Dans le sous-sol chauffé de la maison, les sauveteurs ont préparé un endroit confortable et douillet pour Panda. La petite chatte avait pour la première fois de sa vie tout ce qu’il fallait pour se sentir bien : un lit moelleux, une litière, de l’eau et de la nourriture.

La gentille famille a également fait attention à ce qu’elle ait toujours assez de lumière et de chaleur afin qu’elle se sente bien. Tout était prêt pour que la petite chatte puisse reprendre des forces et être soignée.

Mais elle était si craintive qu’elle urinait et déféquait dès que quelqu’un s’approchait d’elle. Cela n’empêchait pas ses sauveurs de persister et de la laver aussi souvent qu’il le fallait. Panda avait tellement peur et était tellement faible qu’elle se laissait entièrement faire.

La pauvre était si mal en point qu’il fallait la laisser à l’écart des autres chats tant pour les protéger eux que pour protéger Panda. Un test pour savoir si elle avait le « SIDA du chat » a même été fait. Heureusement, celui-ci s’est avéré négatif.

Si ces moments ont été très difficiles pour Panda, cela a été également le cas pour la femme qui s’occupait d’elle. Tous les soirs, après avoir soigné et passé du temps avec Panda, la sauveteuse au grand cœur ne cessait de pleurer tant il était difficile de voir la petite chatte lutter pour aller mieux.

Mais aujourd’hui, Panda va beaucoup mieux et donne tellement d’amour à ses sauveurs que tout ce qu’ils ont fait en valait vraiment la peine. La petite chatte joue désormais avec les autres chats et s’est débarrassée de toutes ces maladies, parasites et traitements médicaux.

Cela a été très dur, mais elle est heureuse maintenant, ne souffre plus et, par-dessus tout, elle sait qu’elle ne sera plus jamais seule.

Source : Imgur

[an error occurred while processing this directive]