Ce chaton en train de se noyer luttait pour survivre, mais une femme a entendu son appel à l’aide

Lors d’une banale journée, alors qu’elle se promenait avec ses enfants, une habitante de Beyrouth, au Liban, a entendu les petits cris d’un chaton en détresse.

En cherchant d’où ils provenaient, elle a fini par voir à travers la clôture du campus de l’université américaine, un minuscule chaton coincé dans un caniveau rempli d’eau. Le pauvre chaton en train de se noyer tentait de s’accrocher à une poubelle.

Comme elle ne pouvait pas accéder à l’endroit où se trouvait le pauvre petit félin, elle a fait appel à l’association Animals Lebanon qui se charge de venir en aide aux animaux en difficulté.

Lana El-Khalil et d’autres personnes de l’association se sont empressées de venir sur place afin de porter secours au petit chaton.

Ils l’ont tout de suite libéré afin qu’il ne se noie pas. Le pauvre était trempé, sale, et en hypothermie.

Mais les cliniques étaient fermées car cela se passait un dimanche. L’association a donc fait appel à des vétérinaires américains en discutant par webcam pour demander des conseils.

Le campus est connu pour le nombre important de chats errants qui s’y trouvent car beaucoup de gens abandonnent leurs animaux ici.

Ce chaton-là, qui était en fait une petite femelle, avait à peine 5 semaines et ne pesait même pas 200 grammes.

Ils ont donc commencé par la réchauffer avec une bouteille d’eau chaude et des serviettes. La gentille femme qui avait trouvé la petite chatte l’a également gardée serrée près de son corps.

Les vétérinaires ne pensaient pas qu’elle s’en sortirait à cause de son poids et de ce qu’elle avait enduré.

Mais tout le monde refusait de baisser les bras.

Le chaton a été nourri avec des petites quantités de nourriture toutes les 2-3 heures.

Et en une journée à peine, elle avait déjà retrouvé des forces ! Son appétit est revenu et elle a commencé à manger tout ce qu’elle pouvait maintenant qu’elle se sentait mieux.

Peu à peu, elle s’est détendue et a pris du poids pour atteindre rapidement 240 grammes.

Puis, au bout de quelques jours, elle a commencé à vouloir jouer et à ronronner. Elle ne veut plus quitter sa maman d’accueil et monte sur elle dès qu’elle le peut.

« La meilleure chose concernant ce sauvetage est ce sentiment d’avoir sauvé un être si impuissant et de voir sa volonté de vivre », explique Maggie Shaarawi, la mère d’accueil.

Il a été décidé que la petite chatte s’appellerait Jessy. Regardez comme elle est belle maintenant !

Source : Love Meow

[an error occurred while processing this directive]